SSD ou HDD : lequel choisir ?

SSD ou HDD : lequel choisir ?

- Catégories : Composants PC

Le stockage est un composant incontournable d'un PC gaming, en ce sens qu'il permet d'écrire et de lire les fichiers et les données des programmes. Le choix à ce niveau porte sur le SSD ou le HDD, les deux catégories de supports disponibles sur le marché. Que faut-il savoir sur ces composants et comment choisir entre un disque dur HDD ou un SSD ?

 

Comprendre les SSD et HDD

 

Disque dur HDD ou SSD sont deux solutions envisageables pour équiper un ordinateur gaming, professionnel ou multimédia. Les différences entre ces deux technologies sont cependant considérables.

 

Qu'est-ce qu'un SSD ?

 

Le SSD ou Solide State Drive représente la solution la plus récente pour le stockage de données informatiques. Il repose sur la technologie de la mémoire flash pour écrire et lire les données sur des cellules de transistors. Contrairement aux HDD, ce support de stockage est dépourvu de composants mécaniques mobiles. Le SSD se décline sous plusieurs formats, dont le SATA et le mSATA, destinés au montage sur port SATA et le NVMe enfichable sur un port PCI Express.

 

Le principal avantage du stockage SSD réside dans la vitesse de lecture et d'écriture. Sa technologie permet en effet de modifier simultanément un grand nombre de cellules de mémoire. Cela se traduit par des vitesses de transfert plus élevées, mais aussi un lancement plus rapide du système d'exploitation et des programmes. Au-delà de la vitesse, le SSD est moins énergivore, plus silencieux et moins vulnérable aux chocs. Ses dimensions compactes permettent, en outre, de réaliser un montage de PC plus épuré et sobre.

 

Qu'est-ce qu'un HDD ?

 

De son côté, le HDD ou Hard Disk Drive constituait la principale solution de stockage de données sur les ordinateurs personnels depuis une trentaine d'années, avant de se faire concurrencer par les SSD. Il est composé de disques rotatifs sur lesquels les données sont écrites, ainsi que d'une tête mobile pour la lecture et l'écriture. Il existe principalement deux formats de HDD, à savoir le disque dur HDD 3,5 pouces, conçu uniquement pour les ordinateurs de bureau, et le disque dur 2,5 pouces qui conviendra aussi bien aux tours qu'aux portables.

 

Le prix demeurait pendant longtemps un atout considérable du HDD face au SSD. Bien que cet avantage tende à s'effriter, le disque dur reste plébiscité pour le stockage de gros volumes de données. Par ailleurs, ce type de support permet théoriquement d'écrire et de lire des données à l'infini, tandis qu'un SSD voit sa durée de vie limitée par le nombre de cycles d'écritures. Le HDD garde, en outre, son intérêt en matière de capacité, avec des modèles offrant aujourd'hui jusqu'à 26 To d'espace de stockage, contre un maximum de 16 To pour le SSD.

 

Comparaison directe entre SSD et HDD

 

La comparaison des solutions de stockage vous permet de mieux orienter votre choix sur un SSD ou un HDD selon vos besoins.

 

Performance

 

La différence sur la vitesse de lecture et d'écriture des solutions de stockage SSD ou HDD sont considérables. Les disques durs mécaniques les plus performants sont en effet limités à 600 Mo/s en lecture et à 260 Mo/s en écriture. La fragmentation réduit davantage la vitesse de transfert, laquelle peut baisser jusqu'à 30 Mo/s. Le SSD peut, quant à lui, atteindre des vitesses de transfert de 3,5 Go/s du fait de sa capacité à modifier simultanément un grand nombre de cellules de mémoire. Ce critère le rend également insensible à la fragmentation. Par ailleurs, l'interface de la carte mère ne manque pas d'affecter la vitesse de traitement des données du support de stockage. Le bus SATA III, auquel sont affectés les HDD et certains SSD, se limite à un débit de 600 Mo/s. Les SSD NVMe PCIe peuvent, quant à eux, bénéficier de la plus large bande passante du bus PCI Express, allant jusqu'à 8 Go/s.

 

Grâce à un temps d'accès oscillant autour de 0,1 milliseconde, le SSD est capable de démarrer les systèmes d'exploitation Windows 10 et Windows 11 entre 4 et 45 secondes. Un délai qui peut passer d'une vingtaine de secondes à plusieurs minutes sur un disque dur mécanique. Le temps de démarrage est évidemment affecté par d'autres facteurs, que l'on utilise un disque dur SSD ou un HDD. La quantité de mémoire vive, la puissance du CPU et les programmes lancés au démarrage sont autant de critères entrant en jeu.

 

Durabilité et fiabilité

 

Malgré les efforts investis par les constructeurs pour améliorer la fiabilité des HDD, ces derniers demeurent très vulnérables aux chocs physiques. Un choc, même léger, peut en effet entraîner un dysfonctionnement de la tête de lecture ou des plateaux, que le disque dur soit en marche ou à l'arrêt. Les vibrations et les champs magnétiques peuvent aussi compromettre les disques mécaniques. De leur côté, les SSD sont moins affectés par les chocs légers et les vibrations, mais s'avèrent plus sensibles aux coupures soudaines de l'alimentation.

 

Les supports SSD ou HDD affichent tous de longues durées de vie si l'on exclut l'éventualité de dommages ou de dysfonctionnements. Un HDD a notamment l'avantage de permettre théoriquement des écritures et des lectures infinies. Malgré cette durée de vie théoriquement illimitée, des dysfonctionnements peuvent apparaître aux alentours des 30 000 heures d'utilisation. De leur côté, les SSD ont une limite d'écriture variant généralement de 1 000 à 10 000 cycles selon la technologie et le constructeur. Cela représente entre 3 et 5 ans d'utilisation régulière pour les modèles d'entrée de gamme, et plus de 10 ans pour les références de qualité.

 

Capacité et prix

 

Le prix des solutions de stockage de données a connu une baisse fulgurante au cours de ces dernières années, qu'il s'agisse de SSD ou de HDD. Le HDD qui proposait le Go à 0,100 € en 2009 est aujourd'hui affiché aux alentours de 0,025 €/Go. Les prix des SSD ont également baissé, mais restent toutefois plus du double de ceux des disques durs entre 0,060 et 0,120 €/Go. Disque dur SSD ou HDD, les capacités des supports du marché évoluent aussi très rapidement. Les disques durs mécaniques offrent cependant les plus grands espaces de stockage. En 2024, il est possible de trouver des HDD avec des capacités allant de 500 Go à 26 To. Du côté des SSD, les capacités actuelles varient entre 128 Go et 16 To, les modèles les plus courants étant le SSD 1To, le disque interne SSD 2To et le disque dur interne SSD 4To.

 

Les critères de choix entre SSD et HDD

 

Devriez-vous installer un HDD ou un SSD pour compléter votre ordinateur ? L'usage que vous prévoyez revêt un caractère essentiel quant à la configuration du PC.

 

Utilisation professionnelle

 

La performance et la vitesse d'exécution des tâches revêtent une importance particulière sur un ordinateur destiné à l'usage professionnel. Les SSD NVMe représentent, à ce titre, une solution de choix pour installer le système d'exploitation et les programmes. Il est aussi important de prévoir un stockage assez spacieux pour les fichiers volumineux. Un HDD ou un SSD SATA à grande capacité s'avère intéressant à cet effet, en tant que stockage secondaire.

 

Usage personnel et multimédia

 

Les SSD de type SATA et mSATA représentent un excellent compromis pour équiper un ordinateur destiné à l'usage personnel. Ils permettent un démarrage rapide du système d'exploitation et des logiciels pour un confort d'utilisation optimal, tout en demeurant plus abordables que leurs homologues NVMe. Ils offrent également des espaces généreux pouvant aller jusqu'à 16 Go pour le stockage des fichiers et des médias tels que les photos, les vidéos, les films et la musique. L'installation d'un disque dur HDD secondaire dédié uniquement au stockage est également envisageable sur ce type d'ordinateurs.

 

Le SSD et HDD dans le monde du gaming

 

La performance est un critère de premier ordre pour bénéficier de la meilleure expérience dans la sphère du PC gaming. La place du stockage n'est pas des moindres dans une configuration pour les jeux vidéo.

 

Impact sur le chargement des jeux

 

Les jeux vidéo les plus récents peuvent être particulièrement exigeants en ressources. Bien que l'attention porte souvent sur le CPU, le GPU et la RAM, la performance du support de stockage ne manque pas d'affecter l'expérience de jeu. Les SSD NVMe contribuent notamment à réduire les temps de chargement et les latences en cours de jeu. Ils améliorent également la réactivité globale du PC et permettent une meilleure exécution multitâche, notamment en streaming.

 

Stockage des jeux

 

La capacité de stockage n'est pas moins importante pour jouer aux jeux vidéo modernes, quand des titres comme Medal of Honor : Above and Beyond, Red Dead Redemption II, Hogwarts Legacy et Resident Evil 4 tutoient la centaine de gigaoctets d'espace disque. C'est sans compter les mods et les DLC d'extension. HDD ou SSD sont autant de solutions envisageables comme support secondaire dédié au stockage. Les SSD SATA livrent toutefois une meilleure performance que les disques durs, et sont davantage indiqués pour compléter le support NVMe d'un PC gaming de pointe.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire